in

Jrue Holiday : « Plus jeune, je criais sur tout le monde »


Alors que les Celtics sont à Trois Victoires d'un Titre de Champion NBA, seul un joueur de Leur effectivef possesde déjà une bague : Jrue Holiday.

Du haut de ses 14 Saisons en NBA, Holiday est l'un des joueurs les plus experiements du vestiaire de Boston. Même si Jayson Tatum, Jaylen Brown, ou Derrick White ont déjà goûté à une finale NBA, Jrue Holiday fait office de sage et guide dans le vestiaire. That's one of the reasons why Brad Stevens is Allé le chercher à Portland just before the start of the season.

Au-delà de ses (immenses) qualités defensives, Holiday est le Relais de Joe Mazzulla sur le terrain. C'est lui qui va mettre le ballon sous le bras quand il le faut pour calmer ses coéquipiers, c'est lui qui va sacrifier son jeu offensive pour le bien du collectif. On l'a vu faire toute la saison et encore davantage lors de la finale de Conférence contre Indiana.

Channel this energy

Jrue Holiday n'a pourtant pas toujours été cette force tranquille et ce coequipier modèle dont tout le monde parle aujourd'hui, bien au contraire.

« Quand j'étais au lycée, j'étais un peu fou fou. Plus jeune, je pensais être le meilleur et je criais sur tout le monde. Mes coéquipiers, les arbitres, des gens dans les gradins… je manquais de respect à beaucoup de gens, » raconte-t-il. « Et ce sont mes parents qui m'ont aidé à changer mes mauvaises habitudes. Ils m'ont beaucoup réprimandé et ça m'a aidé à grandir et gagner en maturité. »

Ce que ses parents lui ont fait comprendre, ce qu'on ne peut pas, dans le sport, se comporter comme ça. « Ils ont du me faire comprendre que je ne pouvais pas traiter les gens de la sorte même dans le cadre d'une competition. Et c'est quelque chose que j'ai mis du temps à comprendre mais ça a Fini par rentrer dans mon esprit. Par la suite, j'ai essayed de channeliser cette énergie en essayant de destructire mes adversaires à Travers mon travail et en m'efforçant de montrer l'exemple. »

Cela lui a pas mal réussi avec un exceptional palmarès et un compte en Banque bien garni: un Titre de Champion NBA, une médaille d'or olympique, Deux sélections All-Star, six sélections dans les All-NBA Defensive Teams et… 254 millions de dollars de gains en carrière. Et il vient de signer un nouveau contrat de 134 million de dollars !

Propos recueils à Boston.



Source link

What do you think?

Written by ADMIN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Roland-Garros – Only two French women have beaten Iga Swiatek on clay…

The real victim of the arrival of Kylian Mbappé at Real Madrid