in

June 9, 1985, Kareem Abdul-Jabbar became the oldest MVP of the Finals of history


Troisième meilleur marqueur de l'histoire des Finals (1,317 points) derrière LeBron James (1,562) et Jerry West (1,679), Kareem Abdul-Jabbar a disputé dix finales NBA et les Finals 1985 restent sa dernière grande performance à ce niveau .

Les Lakers affrontent alors les Celtics pour une revanche des Finals 1984, trântés par Boston. Los Angeles est éparpillé façon puzzle dans le Game 1, devenu le famous « Memorial Day Massacre ».

Toute l'équipe est dominée, mais c'est bien Kareem Abdul-Jabbar qui est pointé du digt. Avec Seulement 12 points et 3 rebonds, le pivot a clearly manqué son entame des Finals. Le lendemain, pour le debriefing vidéo du match, il s'installe devant l'écran, alors qu'il était habitué au dernier rang.

« Kareem a été mauvais. Il le sait »confirmed Pat Riley. « Je lui ai dit, très honnêtment. Il m'a dit la même chose, ainsi qu'aux aux autres joueurs. Son langage corporel voulait dire qu'il allait assumer ses erreurs, il voulait les voir. Il a passé un contrat avec nous : ça n'arrivera plus. Cette Rencontre a été, paradoxalement, une bénédiction. Après ce match, Kareem avait un tout autre regard. »

MVP des Finals Quatorze ans après

In Game 2, the pivot reacted with 30 points, 17 rebounds, 8 passes and 3 interceptions. Dans les Quatre Victoires de Los Angeles, il tournera à 30.2 points, 11.3 rebonds, 6.5 passes et 2 Contres de moyenne. Le tout à 38 ans passés !

On June 9, 1985, in Game 6 in Boston, he scored 29 points to allow the Lakers to win their ninth NBA title and especially their first title against the Celtics. Avant 1985 et après huit Finals, jamais les Californiens n'avaient réussi à battre la franchise celte.

Never, also, un MVP des Finals (25.7 points, 9 rebounds, 5.2 passes de moyenne) n'avait été aussi Vieux Puisque Kareem Abdul-Jabbar avait 38 ans et 54 jours ce 9 juin 1985. Wilt Chamberlain, ancien recordman, avait 35 ans et 260 jours en 1972, Michael Jordan, plus tard, 35 ans et 117 jours en 1998, ou encore LeBron James, 35 ans et 286 jours en 2020.

Pour Kareem Abdul-Jabbar, c'est le second Trophée de MVP des Finals de son palmarès, 14 ans après son premier, Gagné en 1971 avec les Bucks.

« Il a fait taire les critiques »dira de lui Pat Riley, Durant les Finals. « Il a défié toute logique. Il est incroyable. C'est un des athlètes les plus spéciaux de Notre temps. »



Source link

What do you think?

Written by ADMIN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Tennis. Roland-Garros: a first title for Alcaraz or Zverev, follow the final live

Phillies 7 – Mets 2